Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Juillet 2018 :

Le 30 juillet 2018

L’appui des femmes à l’effort de guerre avec l’Ordre impérial des filles de l’Empire (IODE)

L’Ordre impérial des filles de l’Empire était un organisme bénévole de femmes créé au Québec en 1900. Au Manitoba, les premières sections furent établies en 1909. En 1918, il y avait 87 sections manitobaines, dont plusieurs se trouvaient à Winnipeg sous les auspices de la section municipale. Les sections situées à l’extérieur de Winnipeg relevaient de la section provinciale.

Pendant la Première Guerre mondiale, les sections de l’Ordre menaient différentes activités visant à soutenir l’effort de guerre et à améliorer la vie des soldats et de leurs familles. Les membres tricotaient des chaussettes et d’autres vêtements, envoyaient des colis aux soldats à l’étranger, et organisaient des thés, des bals et des concerts patriotiques.

historical photo of several women in a room with a banner in the background that reads “I.O.D.E Sock Shower for Soldiers Headquarters, 3rd floor, free wool to knitters.” Many of the women are kitting or operating sewing machines, while others pour tea.
IODE members knitting socks and sewing garments for soldiers as part of a sock shower. Archives of Manitoba, IODE fonds, Records of the Provincial Chapter, Photographs of IODE activities during the First World War and the Second World War, [ca. 1914-1945], P8121/7.

Les membres des sections de l’Ordre étaient nombreuses à rendre régulièrement visite aux soldats dans les hôpitaux. En 1915, l’Ordre créa une maison de convalescence pour les soldats à Winnipeg. Les sections récoltaient des fonds pour les campagnes d’emprunts de la Victoire, la Croix-Rouge et de nombreux autres organismes de bienfaisance nationaux et internationaux. Parfois, elles fournissaient de l’équipement à des unités militaires spécifiques, comme la cuisine roulante (évaluée à l’époque à 1 200 $) qui fut achetée pour le 28e bataillon en 1915. (Le 28e bataillon faisait partie du deuxième contingent dont il est question dans le billet de blogue du 1er mai 1917.)

historical photo of a large group of women standing in front of a building, watching as a man in uniform drives a horse drawn field kitchen on a cart. Two young boys in uniform and military officials also watch. A group of military soldiers stand at attention in the background.
Presentation of field kitchen to the 28th Battalion, CEF, 1915. Archives of Manitoba, IODE fonds, Records of the Provincial Chapter, Photographs of IODE activities during the First World War and the Second World War, [ca. 1914-1945], P8121/7.

Les Archives du Manitoba détiennent presque dix mètres de documents concernant un grand nombre des sections manitobaines de l’Ordre de 1909 à 2000.

Conseil de recherche : Recherchez « IODE » dans la base de données Keystone pour en savoir plus sur ces documents.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 23 juillet 2018

La révolution russe et la HBC : après l’exécution de la famille impériale

Pendant que la Première Guerre mondiale se poursuivait, la situation en Russie révolutionnaire se dégradait. Le 17 juillet 1918, toute la famille impériale russe a été exécutée par les forces bolcheviques à Iekaterinbourg, dans la maison où elle était emprisonnée. Le Czar Nicolas II, sa femme Czarina Alexandra, leurs cinq enfants et quatre autres personnes qui accompagnaient la famille royale durant leur emprisonnement ont tous été tués.

Le peuple russe ne s’est pas rendu compte immédiatement de toute l’horreur de ces événements. L’histoire officielle était que le czar avait été tué, tandis que sa famille avait été placée en lieu sûr.

une lettere
Correspondence files for Hudson’s Bay Company’s wartime business with European governments, Correspondence inward, Archangel, 25 July 1918, HBCA RG22/5/1005.

Le 25 juillet, les légions tchécoslovaques sont entrées à Iekaterinbourg et ont délogé les forces bolcheviques. Le même jour, C.J.R. Small, l’agent de la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC) en Russie, a écrit au gouverneur et au comité à partir d’Archangel (appelé aujourd’hui Arkhangelsk), à plus de 1 800 kilomètres de distance de Iekaterinbourg. M. Small parle de "present political situation" et de "scare", sans toutefois mentionner les événements qui ont eu lieu à Iekaterinbourg une semaine plus tôt. Il est difficile de discerner ce qu’il savait à partir de cette lettre.

Il a écrit ceci :

We regret to have to inform you that, owing to the present political situation, the British Consul has warned us that it may be necessary for all Allied subjects to leave within an hour's notice.

Il poursuit en rassurant le gouverneur et le comité qu’on prendra soin du bureau d’HBC et de son contenu en cas d’évacuation. Un inventaire des biens de la HBC en Russie, qui comprend une maison à Mourmansk et un yacht, est joint à la lettre.

Inventory of the property of the Hudson's Bay Company, Archangel. Office Furniture and Fittings, including desks, tables, chairs, bookcases, cupboards, mirrors, lamps, carpets, table cloths, candlesticks
Inventory of the property of the Hudson's Bay Company, Archangel. Gear for Discharging Steamers.
Correspondence files for Hudson’s Bay Company’s wartime business with European governments, Correspondence inward, Archangel, 25 July 1918, HBCA RG22/5/1005.

M. Small termine sa lettre sur une note négative :

The food question has now reached a very critical stage, and we are afraid that worse days are in store, as it is difficult to see where fresh supplies can be procured, as Archangel is now practically isolated from the rest of Russia.

Une semaine plus tard, soit le 2 août, les forces alliées ont libéré Archangel, qui était sous le contrôle des bolcheviques. Il en sera question le mois prochain.

Conseil de recherche : Recherchez « Russia » dans la base de données Keystone pour obtenir plus de documents.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 18 juillet 2018

Championnat du Corps canadien en France, fête du Dominion, 1er juillet 1918

Afin de célébrer la fête du Dominion en 1918, un championnat de sports a été organisé à l’intention du Corps canadien en France. Charles Francis (dont il est aussi question dans les blogues datés du 24 juillet 2017 et du 26 février 2018) a envoyé une copie du programme à sa mère qui accompagnait sa lettre datée du 21 juillet 1918.

program cover “Canadian Corps Championships, France. Dominion Day, July 1st, 1918.”
inside program, with schedule of events “Programme of Events”
back page with list of records for various sports “Canadian Amateur Records, Adopted by the Amateur Athletic Union of Canada.”
Programme of events
Archives of Manitoba, Charles Ross Francis fonds, Charles Ross Francis – Correspondence
, 1898-1957, P304/2.

Il n’a pas parlé de l’événement comme tel, mais le programme fournit une foule de renseignements à propos des activités du jour qui comprenaient de la course à pied, du baseball, du football, de la souque à la corde, du tennis, de la boxe, de la lutte, du volleyball et de la crosse. Des orchestres militaires et des corps de cornemuse ont joué et un goûter accompagné de thé était offert par le YMCA canadien et les cantines du corps expéditionnaire.

Parmi nos découvertes de documents palpitants remontant à la Première Guerre mondiale, nous avons trouvé parmi les missives des soldats se trouvant dans les Archives du Manitoba celle d’un autre soldat qui parle de ce championnat dans une lettre adressée à sa mère le 7 juillet 1918.

letter from Campbell Millar to his mother
(4 images)
Letter
Archives of Manitoba, Campbell Millar fonds, Correspondence from Campbell Millar to his family
, P2774/10.

Campbell Millar (dont il est aussi question dans les blogues datés du 5 septembre 2017 et du 18 décembre 2017) a écrit que le championnat de sports s’est déroulé "quite a way behind the line" et qu’ils devaient s’y rendre par camion en arrivant tout empoussiérés.

Il parle aussi à sa mère de la présence de dignitaires à l’événement, dont le premier ministre Robert Borden :

« About two-thirty in the afternoon The Duke of Connaught, Sir R. P. Borden, Gen. Currie, Arthur Meighen came along. It was a fine sight watching the Duke inspecting the guard of honour. Later in the evening Mr. Borden spoke to the boys and they sure rubbed it into him about leave to Canada which wasn't a very nice thing to do anyway he left France wiser I think. »

Campbell Millar a souvent écrit à sa mère à propos des « boys » de Portage-la-Prairie qu’il a rencontrés ou dont il a entendu parler sur le front et en avait beaucoup à dire sur le championnat :  

« The day was very hot so I didn't do much hunting for Portagers but late in the afternoon I met Bill Garnier. He is in the first division artillery. Then we met Ross Carter and he took us over to where Bill, Jack and Kennie Richardson were. Jack McGuire and "Baldy" Gregg (used to work for D. G. McDonald) were with them. Major Taylor + Cap Burley had just left them before we came up so I missed seeing them. Later in the evening I met Charlie Green. Glen Cummings is in the same battalion as he is the 43rd Highlanders. Glen wasn't at the sports. Also met Gordon Watson and a number of the boys I came over with. I expected to run into Jack Cyall but he wasn't there. »

Rien ne prouve que Charles Francis et Campbell Millar se sont rencontrés lors du championnat (ou par ailleurs), mais c’est toujours intéressant de trouver et d’approfondir des liens entre des documents datant de la Première Guerre mondiale dans les archives!

Conseil de recherche : Recherchez « Charles Francis » ou « Campbell Millar » dans la base de données Keystone pour obtenir de plus amples renseignements.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page