Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Janvier 2018 :

Le 29 janvier 2018

Nouveaux édifices de l’Assemblée législative toujours en construction en 1918

“sketches of ornamental metalwork sent to Architectural Bronze and Iron Works for figures April 1916. Ceiling light at Eye of Dome (in Black Iron) 1/2″ scale. Bronze Gate (at grade level) 1/4″ scale.”
Archives of Manitoba, A 0273 Legislative Building architect's files, GR13326, Sketches of Ornamental Metalwork sent to Architectural Bronze & Iron Works for figures, April 1916, GP1-1-3-3-1 file 1.

En 1918, la construction des nouveaux édifices de l’Assemblée législative (ce qu’on appelle maintenant le palais législatif du Manitoba) était toujours en cours. Après avoir gagné la compétition pour concevoir le nouveau bâtiment en 1912, la société d’architecture Simon & Boddington a ouvert un bureau à Winnipeg pour superviser la construction mais, en 1913, l’architecte provincial Victor Horwood a été nommé architecte coordonnateur. En 1915, d’importants dépassements de coûts ont forcé la tenue d’audiences du Comité des comptes publics, la tenue d’une commission royale d’enquête et la démission du premier ministre du Manitoba, Rodmond P. Roblin. Le bureau de l’architecte provincial a été supprimé, le titre d’inspecteur des bâtiments publics a été créé, mais la responsabilité de la suite de la construction des nouveaux édifices de l’Assemblée législative a été confiée à Frank Worthington Simon, associé principal de Simon & Boddington, la société qui a conçu le bâtiment.

“Office of the Provincial Electrical Engineer, Winnipeg, Man. February 12, 1918.Memorandum for Mr. Simon. Attached please find statement of electrical work, installed in the New Parliament Building, by the Mundy-Rowland & Company, for the month of January, 1918.” It is stamped “Received FEB 13 1918” Handwritting on page says “Please make out cert for $1507.65”
(2 images)
Archives of Manitoba, A 0273 Legislative Building architect's files, GR13326, Notes, Mr. Leamy – reports from the Office of the Provincial Electrical Engineer (folder 2 of 3), 1918, GP1-1-3-3-1 file 8.

Il y a beaucoup de documents aux Archives du Manitoba qui relatent la construction du palais législatif de 1913 jusqu’à son ouverture officielle en juillet 1920. Il y a un grand nombre de photos dans le fonds L. B. Foote, des documents dans les dossiers du ministre et du sous-ministre des Travaux publics ainsi que ceux d’autres hauts fonctionnaires, et des centaines de dessins architecturaux dans une série intitulée Plans and shop drawings (GS 0100). Lorsque ces dessins ont été remis aux Archives, ils étaient accompagnés d’environ 15 boîtes de dossiers concernant les nouveaux édifices de l’Assemblée législative qui, après un examen plus approfondi, se sont révélés être les documents de Frank Worthington Simon, Architect for the New Parliament Buildings (comme l’indiquait sa signature après sa nomination en 1915).

Les documents ont été organisés, nettoyés et aplatis (au besoin), rangés dans des dossiers et numérotés. Ils sont maintenant décrits et énumérés dans notre banque de données Keystone en ligne sous le nom « Legislative Building architect's files » (A 0273, GR13326). Ces documents comprennent de la correspondance, des dessins et des estimations de la part de fournisseurs, de gens de métiers du bâtiment et d’artistes qui ont participé à la conception et à la construction du palais législatif, y compris The J. McDiarmid Company Limited, The James Ballantyne Co., Otis-Fensom Elevator Co., Piccirilli Bros., Augustus Vincent Tack, Wallace Sandstone Quarries Ltd., Architectural Bronze & Iron Works Co., G. Gardet, The Office Specialty Manufacturing Co. Ltd., The Manitoba Bridge and Iron Works Limited, Cotter Bros. et Frank Brangwyn.

Conseil de recherche : Cherchez « Legislative Building architect's files » dans Keystone pour plus de renseignements. Vous pouvez aussi rechercher « Legislative Building » ou « New Parliament Buildings » pour trouver des documents additionnels qui relatent la construction du palais législatif du Manitoba.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 22 janvier 2018

Dîners-causeries du club Kiwanis, janvier 1918

Le club Kiwanis de Winnipeg a été fondé en mai 1917. Ce club d’affaires et de professionnels, exclusivement masculin, visait à augmenter les possibilités d’affaires par le réseautage et la promotion de pratiques commerciales éthiques ainsi que par le leadership et le service communautaire. Le club tenait des dîners-causeries hebdomadaires mettant en vedette des conférenciers invités traitant de divers sujets. Le résumé des causeries était inclus dans le registre des procès-verbaux du club.

registre des procès-verbaux du club
Archives of Manitoba, Kiwanis Club of Winnipeg fonds, Kiwanis Club of Winnipeg minutes, 1918, P7829/8.

Lors du dîner-causerie qui s’est tenu à l’hôtel Fort Garry le 22 janvier 1918, les Kiwaniens ont écouté l’artiste anglaise Ada Ward décrire le temps qu’elle a passé à divertir les soldats de la Première Guerre mondiale outremer :

« Her recital of experiences as an entertainer to the boys at the front was full of pathos and humor – smiles and tears, sorrow and laughter. »

Les autres conférenciers de janvier comprenaient le premier ministre du Manitoba, T. C. Norris, qui parlait de la conservation et de la production de biens, le professeur A. B. Clark de l’Université du Manitoba, qui traitait des principes d’imposition, et de J. H. Evans, sous-ministre de l’Agriculture, qui discutait du rationnement des vivres.

Conseil de recherche : Cherchez « Kiwanis Club » dans la banque de données Keystone pour de plus amples renseignements.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 15 janvier 2018

« Nous vous prions de nous faire savoir » : à la recherche d’êtres chers sur le S.S. Baykerran

letter from  Mary Thomas to Bay Steamship Company
Hudson’s Bay Company Archives, Archives of Manitoba, Bay Steamship Company, Mary Thomas to Bay Steamship Company, 8 Feb. 1918, H2-173-3-1 (RG4/6/282)

Société filiale de la Compagnie de la Baie d’Hudson, la Bay Steamship Company avait été créée en 1916 avec comme objectif la constitution d’une marine marchande en mesure de fournir l’approvisionnement en marchandises requis pendant la Première Guerre mondiale.

Le 19 janvier 1918, le navire de la Bay Steamship Company, le S.S. Baykerran, est parti de New York chargé de fournitures pour Saint-Nazaire, en France. Le navire est parti dans des conditions météorologiques difficiles et les conditions maritimes ne se sont jamais améliorées. À 16 h, le 23 janvier 1918, environ 500 milles au sud de la Nouvelle-Écosse, le S.S. Baykerran a envoyé un message radio de demande d’aide. Lorsque le croiseur Des Moines des États-Unis est arrivé trois heures plus tard, il n’y avait aucune trace du navire ni de son équipage.

Au début de février, des proches écrivaient des lettres à la Bay Steamship Company afin de demander des renseignements sur le navire et sur les membres de leur famille. Mary Thomas a écrit une lettre pour demander des renseignements concernant le capitaine en second Thomas Thomas.

« Dear Sirs, I beg to acknowledge the receipt of your letter yesterdays date. The information given therein has made me very anxious and I would like to know something more definite, whether the Baykerran has been torpedoed and if the crew are safe. Would you kindly wire me a reply »


(2 images)
Hudson’s Bay Company Archives, Archives of Manitoba, Bay Steamship Company, Nellie Reid to Bay Steamship Company, 25 February 1918, H2-173-3-1 (RG4/6/282)

Vers la fin février, toutefois, les familles semblaient avoir appris que le navire avait coulé. Nellie Reid, femme du capitaine M. B. Reid, a écrit ce qui suit le 25 février 1918 :

« It was with great sorrow that I read the sad news of the Baykerran and although I was not altogether unprepared for it yet when the final message is delivered I could not express my feelings and I find myself asking what is this all for. An ideal husband and father in every way and one who was like the Master went about doing good. This is a terrible blow and one I was certainly not expecting but I hope God will give me strength to bear it. »

Deux mois après le naufrage du navire, la Bay Steamship Company a communiqué aux familles les renseignements détaillés accumulés sur ce qui c’était produit le jour où le Baykerran a disparu. La lettre suivante a été envoyée à Mme C. Clode le 23 mars 1918 :


Hudson’s Bay Company Archives, Archives of Manitoba, Bay Steamship Company, outward correspondence letter to Mrs. C. Clode, 23 March 1918, H2-173-3-1 (RG4/6/281)

Conseil de recherche : Les documents de la Bay Steamship Company seront bientôt décrits dans la base de données Keystone et pourront être consultés dans la salle de lecture des Archives.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 8 janvier 2018

Apprendre à piloter pendant la Première Guerre mondiale

À la suite de notre journée portes ouvertes en avril 2017 qui commémorait la bataille de la crête de Vimy, la famille de James Uhlman a donné aux Archives du Manitoba les journaux que celui-ci a tenu durant la Première Guerre mondiale.

James Cornelius Uhlman est né à Carleton, en Nouvelle-Écosse, le 12 juillet 1896. Il était ingénieur électricien quand il s’est enrôlé dans le Corps expéditionnaire canadien en 1916. Il a été blessé par des éclats d’obus à la crête de Vimy le 9 avril 1917 et a passé un mois à l’hôpital en Angleterre. En juillet, il a demandé à être transféré au Royal Flying Corps et, en septembre, il a appris que sa demande avait été approuvée.

James Uhlman a écrit de brèves entrées quotidiennes dans un petit carnet à partir de son enrôlement en mai 1916 jusqu’au 31 décembre 1918. Son journal fournit quelques aperçus de la vie d’un pilote aux premiers temps de l’aviation. Il a suivi sa formation au sol en automne et a commencé sa formation en vol en décembre. Il était prêt pour son premier vol en solo au début de janvier.

James Uhlman journal
Archives of Manitoba, James Uhlman diary, 1916-1918, P7913/7.

“Jan. 5.  Started to take solo [flight] but rudder broke, Dismal failure of engine in next two I tryed. No more flying.

Jan. 6.  Solo in A. M. Did all right. Rainy in P. M. Wrote letters in evening.

Jan.7th.  Crashed. Banged my nose some shook up. Smashed machine pretty well. Helped to repair machine.  Left for London in late afternoon.

Jan 8. Got discharged from Canadians in A. M. Shopping. Show in P. M. Left at ten.

Jan 9. Up for few minutes. Too windy rest of day.

Jan 10. High winds. No flying.

Jan 11.  Up for few minutes. Too windy rest of day.

Jan. 12. Left for Stratford-on-Avon at 10.45.  Arrived 12.35. Very bumpy. Got lunch. Left 2.55. Run out of petrol & got lost, so descended near Stockbridge.  Stayed night at hotel.

Jan. 13.  Got things filled up & started home at 11.20. Got in 11.40.  Solo this P. M. Wrote letters at night.

Il a continué sa formation au printemps et a été affecté en France en juin. Après la guerre, James Uhlman a été pilote auprès des opérations aériennes civiles de l’Aviation royale canadienne. Il a été nommé premier directeur du Service aérien du gouvernement du Manitoba, basé à Lac-du-Bonnet, (Manitoba) en 1932 et a occupé ce poste jusqu’à sa retraite en 1962.

James Uhlman est l’une des personnes mises en vedette dans notre exposition. Visitez les Archives du Manitoba pour voir cette exposition ou d’autres documents ayant trait à la Première Guerre mondiale. Nous sommes situés au 200, rue Vaughan à Winnipeg et nous sommes ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 16 h.

Conseil de recherche : Cherchez « James Uhlman » dans la banque de données Keystone pour de plus amples renseignements.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 2 janvier 2018

Le Nouvel An 1918 à Londres, vu par le lieutenant-colonel R. M. Dennistoun

Le lieutenant-colonel R. M. Dennistoun a déjà fait l’objet de deux billets, en août 2017. R. M. Dennistoun a une expérience de la Première Guerre mondiale qui diffère grandement de celle de beaucoup de Manitobains que nous présentons dans ce blogue. Il a occupé le poste de juge-avocat général adjoint, assigné au quartier général du Corps expéditionnaire canadien, à Londres, de 1917 jusqu’à la fin de la guerre.

R. M. Dennistoun a tenu un journal durant la guerre (et après) dans lequel il a noté ses expériences du temps de guerre à Londres et des nouvelles concernant le front, y compris les actions de ses fils en service dans l’armée.

En janvier 1918, il y a 100 ans, il a écrit ce qui suit :

journal entries for Friday 18 Dec 1917 and Thursday 3 January 1918
journal entry for Thursday 3 January 1918 continued
Archives of Manitoba, Robert Maxwell Dennistoun family fonds, Diary (volume 8) – London, England 20 March 1917 – 30 April 1918, P7905/8.

Thursday 3 January 1918

New Year very quiet. No great news. 18 large ships sunk this week. This is alarming. Food queues are becoming a menace. Govt. trying to break them up by commandeering and distributing among shopkeepers. Meat, butter, margarine now very short.

Jim is now Flight Comr. (Major) with 20th Squadron France. Has been brought down twice in two weeks. Made good landing with engine shattered and observer wounded.

Le 8 janvier 1918, R. M. Dennistoun a appris sa nomination comme Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (CBE) sur la liste d’honneur du Nouvel An pour son service en temps de guerre. Il a transcrit dans son journal plusieurs lettres de félicitations qu’il a reçues de hauts gradés militaires et de représentants du gouvernement.

Une de ces lettres a été envoyée par le sous-ministre de la Milice Walter Gow qui a écrit :

journal entry for Janurary 8, 2918
Archives of Manitoba, Robert Maxwell Dennistoun family fonds, Diary (volume 8) – London, England 20 March 1917 – 30 April 1918, P7905/8.

My Dear Colonel

I just want to say how pleased I am to note your name in the honour list and to congratulate you on it.

No one knows better than I do the good service you are rendering in your present post: one calling for discretion, knowledge and above all sound common sense. It is always a pleasure to discuss matters with you…

Le titre de CBE a été conféré à R. M. Dennistoun par le roi George V au palais de Buckingham le 20 février 1918.

Conseil de recherche : Cherchez « Dennistoun » dans la banque de données Keystone pour en savoir plus sur Robert Maxwell Dennistoun et les journaux qu’il a tenus pendant la Première Guerre mondiale.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page