Animaux sauvages du Manitoba

Le Manitoba abrite une grande et diverse variété d’animaux sauvages. La Loi sur la conservation de la faune et la Loi sur les espèces et les écosystèmes en voie de disparition désignent un certain nombre de ces espèces comme « animaux sauvages » dans la province afin de les protéger davantage et d’assurer leur viabilité.n. 

Ces deux lois provinciales n’incluent pas tous les animaux sauvages indigènes du Manitoba. Par exemple, les oiseaux migrateurs (comme les canards, les oies et les hérons) sont inscrits dans la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs fédérale, et il faut communiquer avec Changements climatiques Canada pour obtenir plus de renseignements.

Développement durable Manitoba s’efforce d’aider les personnes qui ont des problèmes relatifs à la faune dans la mesure du possible. Pour certaines espèces, comme les moufettes, les ratons laveurs et les marmottes, le propriétaire doit régler lui-même les problèmes.

Fiches d'information sur les espèces

Our noir (en anglais seulement)

Wapiti (en anglais seulement)

Loup gris (en anglais seulement)

Orignal (en anglais seulement)

Cerf de Virginie (en anglais seulement)

Conflits entre les êtres humains et la faune

Les animaux à fourrure et certaines espèces de gros gibier, telles que les ours noirs et les loups, peuvent être capturés par des propriétaires pour défendre leurs biens sans permis de piégeage ou de chasse (article 46 de la Loi sur la conservation de la faune).

Cette autorisation ne s'applique qu'aux propriétaires fonciers sur leurs propres biens-fonds où survient le conflit. Si le conflit survient sur une autre propriété privée ou sur des terres domaniales, il faut obtenir d'abord une licence spéciale.

Tout animal capturé en vertu des dispositions de l'article 46 doit être signalé dans les dix jours qui suivent au bureau le plus proche de Conservation et Gestion des ressources hydriques Manitoba. Les peaux ne peuvent pas être vendues sans obtenir une licence à cette fin. Tous les ours noirs capturés doivent être remis au ministère.

Les animaux à fourrure et certaines espèces de gros gibier, telles que les ours noirs et les loups, peuvent être capturés par des propriétaires pour défendre leurs biens sans permis de piégeage ou de chasse (article 46 de la Loi sur la conservation de la faune).

Cette autorisation ne s'applique qu'aux propriétaires fonciers sur leurs propres biens-fonds où survient le conflit. Si le conflit survient sur une autre propriété privée ou sur des terres domaniales, il faut obtenir d'abord une licence spéciale.

Tout animal capturé en vertu des dispositions de l'article 46 doit être signalé dans les dix jours qui suivent au bureau le plus proche de Conservation et Gestion des ressources hydriques Manitoba. Les peaux ne peuvent pas être vendues sans obtenir une licence à cette fin. Tous les ours noirs capturés doivent être remis au ministère