Consultez ce blogue pour voir les articles courants concernant les documents des Archives du Manitoba datant de l’époque de la Première Guerre mondiale. Visitez les Archives du Manitoba pour voir les documents en personne.

Le 18 juin 2018

« Canukeenas let us holler » : le Canukeena Club de Winnipeg

De nombreux liens se sont rompus à cause de la Première Guerre mondiale : des familles ont été éclatées, des amis se sont perdus de vue et des êtres chers ne sont jamais rentrés chez eux. Cependant, tout au long de la guerre, des liens d’amitié se sont tissés entre les soldats, et ces liens ont perduré une fois la paix revenue. À Winnipeg, un groupe d’anciens soldats a voulu maintenir ces relations après la guerre.

Le 13 août 1919, 20 anciens combattants ont créé le Canukeena Club de Winnipeg pour aider les anciens soldats à réintégrer la société, renouer d’anciennes amitiés et conserver l’esprit de camaraderie présent dans l’armée. Le nom Canukeena était une combinaison des mots « canuk » (un terme familier en anglais pour désigner les Canadiens) et le mot anglais « keen ». Quand on réunit les deux termes, Canukeena signifie les Canadiens (canuks) qui ont à cœur (keen) de contribuer à l’amélioration du Canada.

CANUKEENA HOLLER<br>
Canukeenas let us holler<br> Into music let us waller,<br> If the words you cannot foller,<br> Holler - just the same.<br> Loose your belts and let us bellow<br> Louder than the other fellow<br> Let's pretend we're sweet and mellow<br> Ain't it simply grand.<br> Tear the root asunder<br> Never mind a blunder<br> Those placid guys<br> With sleepy eyes<br> Will surely sit up now and start to wonder.<br> Shout for joy you Canukeenas<br> Look at the guy who madly leads us,<br> We're proud of the land that breeds us,<br> LET US TELL THE WORLD.
Archives of Manitoba, Canukeena Club of Winnipeg fonds, Initiation Ceremony, “Canukeena Holler,” P6852/8.

Le club a accueilli des événements sociaux et a organisé des activités de services communautaires. Les initiatives de service public ont compris l’ameublement de salles à l’hôpital Grace de l’Armée du Salut et à l’hôpital d’anciens combattants Deer Lodge. En 1929, le club a créé un comité d’aide sociale, afin de travailler avec les familles d’anciens soldats et de fournir de l’aide financière pour les enfants ayant perdu leur père durant la Première Guerre mondiale. Parmi les autres activités organisées, citons le concert Canukeena, des manifestations sportives et des conférences.

Des succursales du club ont finalement été établies dans tout le Canada, y compris à Calgary, à Toronto et à Ottawa. Le Canukeena Club de Winnipeg a mis fin à ses activités dans les années 1990.

Conseil de recherche : Recherchez « Canukeena Club » dans la base de données Keystone pour consulter ces documents.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 7 juin 2018

Service d’affrètement de la Compagnie de la Baie d’Hudson

Durant la guerre, les activités de transport maritime de la Compagnie de la Baie d’Hudson pour les gouvernements français, russe et belge étaient gérées par différents services, depuis le bureau de Threadneedle House de HBC à Londres. HBC utilisait un grand nombre de ses navires pour ces activités, mais elle avait aussi recours à des bateaux loués afin de faire face à la demande en matière de transport. Le service d’affrètement a été créé vers 1914 pour gérer les affrètements à temps ou au voyage de HBC.

Un contrat d’affrètement au voyage permet de louer un bateau et son équipage pour un voyage particulier, alors qu’un contrat d’affrètement à temps ne concerne que l’utilisation de l’espace de chargement d’un bateau. Le service d’affrètement était aussi responsable du traitement des demandes d’indemnité concernant les navires affrétés ayant été endommagés alors qu’ils étaient utilisés par HBC.

Parmi les documents créés par le service d’affrètement, se trouvent six volumes de plans de bateaux à l’échelle. Ces plans comprennent des statistiques sur les dimensions, les contenances, la capacité des ballasts, des soutes et de chargement, et les balances de chargement, ainsi que des précisions sur la coque et la machinerie.

un livre “Hudson’s Bay Company - Time Chartered Steamer Plans No 2”
de plan de bateaux &agrave; l&rsquo;&eacute;chelle. &ldquo;General Arrangement S. S. Don Diego. Owned by the Buenos Ayres & Pacific Railway Co. Ld., Mr. George Dodd, Ships' Husband. Scale 1/16 to 1 foot.&rdquo;
l'image dans sa taille
Hudson’s Bay Company Archives, Archives of Manitoba, Chartering Department records, Time chartered steamer plans, no. 2, ca. 1914-1918, HBCA RG22/8/3/2.

Le plan qui figure ci-dessus est celui du S.S. Don Diego, qui appartenait à la Buenos Ayres & Pacific Railway Co. Ltd. Il se trouve dans un volume de plans de navires à vapeur affrétés à temps.

Conseil de recherche : « Chartering Department records » dans la base de données Keystone pour plus de renseignements sur les documents créés par le service d’affrètement.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 4 juin 2018

Établir de nouveaux liens : photographie du personnel du service aérien provincial

En faisant des recherches pour ce blogue et pour les expositions et les événements relatifs à notre commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, nous avons trouvé de nombreuses connexions intéressantes et surprenantes dans les documents conservés aux Archives du Manitoba.

Dans nos billets de blogue du 1er mai 2017 et du 24 juillet 2017, nous avons parlé de deux soldats (Frank Leathers et Herb Francis), dont les lettres se trouvent aux Archives mais de qui nous n’avions aucune photo (du moins, c’est ce que l’on pensait). C’est avec grand plaisir que nous avons découvert des photographies de ces hommes dans d’autres documents.

Un lien similaire a été établi le mois dernier quand un archiviste qui travaillait sur des documents a trouvé une grande photographie sur support du personnel du service aérien provincial, connu plus tard sous le nom de Service aérien du gouvernement du Manitoba. Un collègue s’est tout de suite souvenu que J. C. Uhlman, un pilote durant la Première Guerre mondiale dont le journal a récemment été donné aux Archives du Manitoba (voir le billet de blogue du 8 janvier 2018), était l’un des premiers pilotes du service aérien provincial, et voilà qu’il se trouvait sur la photo (tout à fait à gauche)!

Nous étions ravis de trouver cette photo qui le représentait durant sa carrière d’après-guerre, qui avait commencé alors qu’il apprenait à voler durant la guerre.

Photo of four men standing in front of an airplane, with the caption: Manitoba Government Air Service Department of Mines and Natural Resources. Pilots J.C. Uhlman, L.H. Phinney , M.B. Barclay, C.T. Travers & M. Kennedy. Staff of original Provincial Air Service. May 25, 1932.
(2 images)
Archives of Manitoba, “Staff of original Provincial Air Service, May 25, 1932” photograph, D102/1.

Nous ne savons pas qui a donné cette photographie aux Archives (bien qu’une reproduction en noir et blanc ait été faite en 1971 à partir d’une photo qui appartenait à H. P. Smith de Lac-du-Bonnet), ou si elle était jointe à un autre document. Elle a donc été ajoutée en tant qu’article à notre base de données, Keystone, et l’image numérisée est offerte en ligne.

Conseil de recherche : Dans Keystone, recherchez « Provincial Air Service » pour obtenir de plus amples renseignements. Cherchez « James Uhlman » si vous souhaitez en savoir plus sur son journal.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

Le 28 mai 2017

Les effets de la guerre sur les fermes du Manitoba, mai 1918

Bien que plusieurs de nos billets de blogue mettent l’accent sur les lettres et les journaux de soldats, les effets de la Première Guerre mondiale ici au Manitoba sont également documentés dans d’autres types de documents conservés aux Archives du Manitoba. Dans les archives de Valentine Winkler, député de Rhineland et ministre de l’Agriculture et de l’Immigration dans le cabinet du premier ministre T. C. Norris pendant la Première Guerre mondiale, on trouve des documents très intéressants sur les effets de la guerre au Manitoba, particulièrement sur les fermes et les familles d’agriculteurs du Manitoba.

Dans notre billet de blogue du 27 novembre 2017, nous avons mis en vedette des lettres envoyées au premier ministre T. C. Norris, ou qu’il a écrites, concernant les effets de la conscription sur les fermes et les agriculteurs du Manitoba.

Une exception s’appliquant aux travailleurs agricoles avait été accordée pour la moisson de 1917 ainsi que pour les semailles de 1818, mais cette exemption a été retirée en avril 1918. En mai 1918, des agriculteurs écrivaient au ministre de l’Agriculture et de l’Immigration et député de Rhineland, Valentine Winkler, pour lui demander d’intervenir en leur nom.

Letter from Dr. McConnell to The hon. Wal Winkler, dated May 5th 1918. Sir/ I enclose a letter which Mr. Sandercock had me write for him and trust that you may be able to do something for him. I have also made application to Professor Reynolds. I do not think any explanation is necessary as you are aware of Mr. Sandercock's sterling qualities better than I can explain them. I have the honor to be a remain Sir, Yours &c.
Letter from T. Sandercock to The Hon. Valentine Winkler and Dr. McConnell. Dear Sirs/ I am in great trouble and I turn to you my friends for help. My youngest boy Thomas Goldwin Sandercock is now in Minto Barracks in C. Company and it leaves me in very bad shape. We have 700 acres of land 400 of which is under crop and there is only my wife and myself left on the farm. my health is not good in that I have a very bad shoulder which prevents me lifting and I can hardly harness the horses and I also have a double rupture that causes me lots of trouble. In addition I am getting to be an old man and cannot work as I formerly did. Goldwin was a first class worker and took the bulk of the hard work from off my shoulders. I have 25 head of cattle 13 head of horses, 56 sheep, and 10 pigs and that all means work and hard work. I thought that if you two men who know me and who know that I would do as much for our country in her time of need as any man would go to the Military authorirites and explain the case that surely some arrangement could be made that Goldwin could get off until this crop was taken off when if necessary some other arrangements could be made. Go personally as that is the only kind of thing that avails. Thanking you in anticipation and knowing that you will do what you can I remain yours &c.
Archives of Manitoba, Valentine Winkler fonds, Valentine Winkler correspondence, pages 2577-2578, P7642/7.

Le 5 mai, M. T. Sandercock de Morden a écrit à M. Winkler (par l’intermédiaire d’un Dr McConnell) pour lui demander de voir les autorités militaires afin que son plus jeune fils soit exempté pour travailler sur la ferme familiale. Le fils, Thomas Goldwin Sandercock, était déjà au casernement de Minto, mais son père avait désespérément besoin qu’il revienne parce qu’il n’était pas en bonne santé et avait 700 acres, dont 400 étaient cultivées, et il ne restait que lui et sa femme sur la ferme.

Nous ne savons pas si M. Winkler a communiqué avec les autorités militaires au nom de M. Sandercock, mais, selon les dossiers de services sur la Première Guerre mondiale conservés par Bibliothèque et Archives Canada, nous pouvons confirmer que Thomas Goldwin Sandercock a prêté serment le 14 mai 1918, a servi en France et a été libéré à l’été 1919.

Letter from Valentine Winkler. Winnipeg, May, 21st, 1918. TO WHOM IT MAY CONCERN: This is to certify that I have known Lawrence Godkin all his life, their family being neighbors of mine. His father died recently, and their farming operations are quite extensive. There is nobody at home now, except his mother, who I am informed is not at all well. If this boy is taken away from the farm I cannot see anything else but a calamity for his mother at home, as there is absolutely no one to look after the harvest. If there is a possible chance, in any way, in the interest of our Empire, I think it is necessary that this boy should be released to continue the farming operations that he has undertaken on this mother's farm. Minister of Agriculture and Immigration.
Archives of Manitoba, Valentine Winkler fonds, Valentine Winkler correspondence, page 2590, P7642/7.

Le 21 mai, M. Winkler a écrit une lettre appuyant une autre famille dans une situation similaire. Le père de Lawrence Godkin était décédé récemment et il ne restait que sa mère sur la ferme.

M. Winkler a écrit :

« if there is a possible chance, in any way, in the interest of our Empire, I think it is necessary that this boy should be released to continue the farming operations. »

Il existe un dossier de service de la Première Guerre mondiale pour un John Laurence Godkin, de Morden, au Manitoba, qui a prêté serment le 3 mai 1918 et a été libéré en janvier 1919. Il s’agit peut-être du même Lawrence Godkin mais nous ne pouvons en être certain.

On trouve de nombreux documents fascinants de l’époque de la Première Guerre mondiale dans les fonds et collections des Archives du Manitoba, documentant les effets de la guerre chez nous et ailleurs.

Conseil de recherche : Entrez « Valentine Winkler » dans la banque de données Keystone pour plus de renseignements.

Commentaires

Envoyez vos courriels à l'adresse suivante : archiveswebmaster@gov.mb.ca. Que pensez-vous de cette blogue article? Vous êtes aussi invités à afficher vos commentaires sur cette page.

haut de page

>